Episode 1 : le grand voyage

Publié le par Fab

Bonjour à tous et bienvenue pour ce premier article de mon blog !


Eh oui, comme beaucoup de monde avant moi, j’ai profité d’un voyage pour me lancer dans l’écriture d’un blog (ben oui, je trouve ça quand même plus classe que d’envoyer un mail groupé). Bon, je sais, pour l’instant c’est très moche, mais je vais essayer d’y faire quelque chose. 


Pour ceux qui ne sont pas encore vraiment au courant, ou à qui j’ai juste fait passer l’info très rapidement, voici une petite explication sur ce que je suis actuellement en train de faire. Tout d’abord, le lieu : je suis en Nouvelle-Zélande pour un mois si tout va bien. Pour quoi faire ? Bien que cela risque d’en surprendre plus d’un, j’y suis pour du foot ! En effet, la première coupe du monde féminine des moins de 17 ans s’y tient actuellement, et j’ai la chance d’accompagner les 21 joueuses de l’Equipe de France : ces joueuses sont encore au lycée (plutôt normal à 17 ans) et beaucoup d’entre elles ont des examens (bac !) à la fin de l’année. Je suis donc là pour m’occuper d’elles et faire en sorte que malgré ce mois de compétition, elles puissent continuer à travailler et à apprendre des choses. 


Nous sommes donc partis de Clairefontaine, où je les avais préalablement rejointes pour commencer à faire connaissance (soit dit en passant, le centre de formation de l’Equipe de France, c’est quand même énorme…), lundi 20/10/08 à 16h. Direction l’aéroport de Roissy pour prendre un avion de la compagnie Emirates. Etrange, cette compagnie… les hôtesses portent une tenue à la limite de la burka mais bon… ça n’a pas intrigué que moi ! Au programme, quelques heures de vol (trois fois rien, une trentaine d’heures !) qui, heureusement pour nous, étaient égayées par une vidéothèque et une cdthèque impressionnantes. J’ai donc regardé 7 films, écouté une bonne vingtaine de cds, et pas mal joué à Tetris© aussi (j’ai progressé, j’ai atteint 92 lignes !). Le voyage m’a aussi permis de faire un peu mieux connaissance avec certaines filles et les membres du staff (que je présenterai lors d’une prochaine note). 


Nous avons fait escale à Dubaï après seulement 6h de vol. Cet aéroport est en fait un duty free géant ! Nous avions entendu dire que c’était le duty free le meilleur marché du monde, mais j’ai été très déçu : tout l’informatique y était plus cher. En réalité, j’ai appris après que c’est le duty free le meilleur marché du monde pour… l’or ! N’ayant tout de même pas les moyens d’aller faire ces magasins-là, je suis donc reparti dans l’avion les mains vides. Et là, c’était le gros du voyage, une vingtaine d’heures pour rallier Melbourne où nous ferons une courte escale avant de rallier Auckland.


 
La Part Dieu L'aéroport de Dubai et ses Duty Free
Dubai Disco ;)


L’arrivée à l’aéroport d'Auckland était quelque peu impressionnante. Là-bas, on ne plaisante pas avec les règles d’hygiène ! Interdiction formelle de transporter de la nourriture sous quelque forme que ce soit, de transporter des objets en bois, etc. (y compris dans les bagages en soute), sinon 200$ d’amende ! Et pour cela, ils ne laissent rien au hasard : des chiens policiers viennent renifler chaque valise qui passe ensuite aux rayons X avant qu’un policier ne vienne en ouvrir aléatoirement pour vérifier. C’est donc la larme à l’œil que j’ai donc dû me séparer de mes deux tablettes de chocolat Lindor™ noir que j’avais amenées avec moi en cas de coup dur. J’oubliais un détail qui prouve (au cas où vous n’auriez pas encore été convaincus) que les Néo-Zélandais ne plaisantent pas : nous avons dû sortir toutes les paires de chaussures que nous transportions pour montrer la semelle à des agents de sécurité. Pourquoi ? Tout simplement pour vérifier qu’il n’y avait pas de brin d’herbe, de boue, ou de toute autre 5@l0p3rl3 que nous aurions pas mégarde pu transporter. La FFF étant au courant de ces normes d’hygiène, l’équipe et le staff avaient bien nettoyé les crampons (à part Justine, une joueuse, qui s’est vue passer les chaussures au désinfectant pour un brin d’herbe oublié derrière un crampon). 


Bref, nous sommes arrivés mercredi soir, complètement crevés par la longueur du voyage, l’inconfort de l’avion où l’espace entre les sièges est vraiment minuscule et le manque de sommeil (3h pour moi en 2 jours) à Auckland où nous avons pris un bus qui au bout de 2h de route nous a menés à Hamilton, lieu où se tiendront les 2 premiers matchs de poule contre le Paraguay et le Japon. Bon, je me plains, mais je ne devrais pas. Les filles (les pauvres !) se sont entraînées pendant une heure en arrivant (tours de terrains, etc.). C’est donc complètement exténués que nous nous sommes couchés ce mercredi soir, appréciant toutefois le confort de l’hôtel, de la grande salle de bain avec baignoire, et le lit extrêmement douillet après les sièges d’avion. 


Voilà pour ces premières nouvelles. J’essaierai d’en donner très régulièrement donc n’hésitez pas à repasser ! 


Bises à tous…


 

Ps : je suis sur le site de la Fédération Français de Foot ! Cliquez sur le logo de la FFF et regardez le diaporama ;)

 

Publié dans Nouvelle-Zélande

Commenter cet article

Simone Colombel 15/11/2008 19:32

Coucou, Fabien !Je reviens sur le début de ton blog. J'aime bien ta façon de raconter, ton humour et tous les détails que tu nous donnes sur ta vie de Néo-Zélandais.
Alors, d'abord une question vitale : as-tu pu te procurer du (bon) chocolat sur place ou es-tu toujours en manque ?

PS. Sur le site de la FFF, vous avez plutôt l'air de faire partie du club Med !!

Bises amicales.
Simone