Episode 3 : et l’éducation dans tout ça ?

Publié le par Fab

Vendredi dernier, les filles ont participé à leur premier match amical contre l’équipe du Canada, sur le terrain de la St Peter’s School de Cambridge (pas en Angleterre, hein, mais bien en Nouvelle-Zélande, on n’a quand même pas repris l’avion pour faire un match amical !).

 

Cela faisait quelques jours que nous venions à la St Peter’s School pour l’entraînement. En effet, la Fifa ne prenait en charge l’équipe que 4 jours avant le premier match officiel, soit le dimanche 26/10. Dans l’attente de pouvoir accéder au terrain officiel d’entraînement, les filles allaient donc s’entraîner à Cambridge. Dès le premier jour et à chaque fois que nous y sommes venus, l’équipe a rencontré un vif succès auprès des élèves de collège-lycée, en particulier auprès des filles qui ont tenu à assister à tous les entraînements et ont demandé photos et autographes aux joueuses. Le football est en effet un sport très populaire en Nouvelle-Zélande (qui l’eut cru ?) et la plupart des jeunes le pratiquent. Ce n’est que vers 14-15 ans, lorsqu’ils deviennent plus costauds, qu’ils se mettent à jouer au rugby.

 

En Nouvelle-Zélande, les élèves portent tous un uniforme (sandales, short ou jupe, chemise  ou chemisier, veste), comme en Angleterre. Chaque école a son propre uniforme et on distingue alors les classes aux tons de couleurs portés. Je n’ai donc pas eu la chance de voir des jeunes en slim taille basse en train de danser la tektonik (soit dit en passant, la mode dans la rue semble plus être au look surfer/pantalon large, ce qui me convient très bien !). En tout cas à l’école, tout le monde a le même uniforme (y compris les sandales), ce qui évite de susciter envie, jalousie ou a contrario honte de la part de certains élèves ayant ou pas les moyens d’avoir le dernier vêtement (la dernière marque) à la mode. Au niveau de l’emploi du temps, les choses se passent aussi différemment ici : les élèves ont cours le matin voire en tout début d’après-midi, et réservent leur après-midi aux activités sportives. Ils sont d’ailleurs la plupart du temps en train de jouer au foot ou au rugby pieds-nus ! Cette organisation a ses avantages comme ses inconvénients : les élèves sont moins stressés mais leur niveau scolaire n’est pas forcément le meilleur du monde quand ils arrivent aux études supérieures – mais ce n’est pas forcément un handicap. Je m’explique : la société néo-zélandaise est un peu moins matérialiste que les sociétés européennes ou américaines. Les gens sont plus proches de la nature (et bien évidemment de sa défense, comme vous aurez pu le constater avec les contrôles à l’aéroport) et profiter de la vie à la campagne sans forcément avoir un travail très bien payé n’est pas pour leur déplaire. D’ailleurs, la première source de revenus du pays est l’agriculture, suivie par le tourisme (qui existe grâce à l’incroyable nature du pays).


 Juste avant le début du match France-Canada - St Peter's School, Cambridge, NZ

 

Revenons à ce dont je vous parlais au tout début, à savoir le match France-Canada (je mets la France en premier car toute la St Peter’s School nous supportait !). Au début du match, les joueurs de l’équipe de rugby ont tenu à faire un Haka face aux joueuses de foot des deux équipes. En Nouvelle-Zélande, c’est une marque très importante de respect et de bienvenue. Les filles ont été réellement impressionnées (et moi avec) par cette quinzaine de jeunes de 14-15 ans (qui déjà se portent plutôt bien comme vous pouvez le voir sur la photo) exécutant ce Haka avec une énergie qui n’a rien à envier à celle des All Blacks. Contrairement aux All Blacks, ce Haka a été plutôt long, dépassant même les 3 minutes. Le responsable de l’école m’a expliqué que lors des matchs de rugby, lorsque l’équipe de l’école exécute le Haka face à l’équipe adverse, 300 autres élèves de l’école le font en même temps depuis les lignes de touche. Je vous laisse imaginer l’ascendant psychologique qui est pris avant même le coup de sifflet annonçant le début de la partie ! Le Haka est devenu un véritable symbole du pays. Même les joueurs de foot le font maintenant, et lorsque j’ai allumé la télé de ma chambre le premier jour, je suis tombé sur des élèves d’école primaire en train de l’exécuter pour la fête de leur école (mais à cet âge-là, ça ne fait pas encore peur, c’est juste super mignon !).

 
 Le Haka des élèves de St Peter's School
Face aux filles déjà concentrées pour ce 1er match...

Je conclurai en donnant le score du match : 1-0. On croise les doigts pour la suite de la compétition !

Publié dans Nouvelle-Zélande

Commenter cet article

Simone Colombel 15/11/2008 19:39

"La première source de revenu est l'agriculture"...
Et la Marmite, ils l'exportent ?

Naïs 29/10/2008 09:43

Je te préviens, j'attends avec impatience une démo de ces fameux Haka dès ton retour!!!
Commence l'entrainement...

Bisous

Fab 29/10/2008 20:17


Hé, hé !
Promis, je vais bien m'entraîner et je te ferai une démonstration ;)
Bisous ^^