10 choses étonnantes que vous devez savoir sur le Japon (6)

Publié le par Fab


6 - La vie n'est pas aussi chère qu'on le dit


Avant de partir, tout le monde me disait "Oh la la, tu vas au Japon, ça va te coûter hyper cher !" ou encore "Mais tu savais que Tokyo est la ville la plus chère du MONDE ?! Une pomme coûte 10€ là-bas ! T'es fou !", etc. J'avoue que j'avais moi aussi encore quelques préjugés, il y a quelques temps, avec tout ce que j'avais pu entre depuis tout petit à la télé dans des émissions hautement fiables et documentées (!) telles que Zone Interdite ou Capital...

Heureusement, Popss est parti vivre au Pays du Soleil Levant. J'ai ainsi pu apprendre grâce à lui à quoi ressemblait concrètement la vie au Japon, ce qui m'a permis d'enfin me décider à entreprendre ce voyage (ça et les reportages de NoLife !).

En réalité, il y a deux choses réellement chères au Japon : le logement et les transports.

Pour le logement, c'était réglé en partie, car j'allais squatter loger chez Popss pendant toute la partie du séjour pendant laquelle je visiterais Tōkyō (soit une semaine, la moitié de mon séjour). Pour la seconde partie du séjour, nous avions prévu de voyager dans les régions du Kantō, du Kansai et du Chūgoku (soit la partie sud du Japon). Popss, qui est organisé et prévoyant (ça va peut-être choquer quelqu'un, ce que je viens de dire), avait trouvé des guest houses dans chaque ville, donc on a réussi à s'en tirer pour 25000¥ (soit à peu près 20€) la nuit. C'était donc plutôt un exploit, dans un pays où les chambres d'hôtel coûtent plutôt 200€ la nuit ! Bon, après, effectivement, faut aimer la promiscuité, hein...

Pour les transports, on a aussi eu de la chance (encore une fois grâce à Popss qui est super organisé). Il y a en effet un truc génial uniquement disponible pour les étrangers détenteurs d'un visa temporaire (3 mois) pour le Japon : le JR Pass. Ce sésame vous donne accès à quasiment tous les trains du pays pour un peu plus de 200€ la semaine (tarif dégressif si on prend 2 ou 3 semaines). Comme au Japon, on utilise aussi autant le train que le métro pour se déplacer à l'intérieur d'une ville, ça devient doublement avantageux. A noter qu'il faut l'acheter en France puis se servir du reçu pour le faire faire au Japon. Heureusement que j'étais avec Popss et Reina (qui est japonaise, si vous avez suivi une précédente note), ça a facilité les formalités administratives une fois à Tokyo.

Un train de ville de la compagnie JR (Japan Rail)


Pendant les quelques jours où je n'avais pas de JR Pass, je me suis fait faire une carte Suica que je rechargeais régulièrement et qui me permettait de payer les transports en commun, à la manière d'une Oyster Card londonienne.

Ma Suica Card. Et il y a même mon nom dessus !


Pour le reste, ça reste au même niveau qu'en France, voire en-dessous. Je n'ai pas vu de pomme à 10€. On peut même très bien manger pour à peu près 3€ (bol de riz, lamelles de boeufs, oignons). Ca m'a frappé dès le soir de mon arrivée : nous avons hyper bien mangé et bu à trois pour à peine 45€ ! On peut aussi faire des affaires en matière de vêtements, et on trouve dans la plupart des magasins des baskets Adidas à 30€, contre 90€ en France !

La fameuse note (Comme ça vous saurez ce qu'on a mangé)


Publié dans Japon

Commenter cet article

Open 13/10/2010 18:10


Petite coquille : vous avez écrit 25000 yens au lieu de 2500 (sur les guest houses).
Et aussi : les hotels à Tokyo (business ou plus classiques, mais pas forcément luxueux) coûtent environ 5000-6000 yens la nuit, par personne, très loin des 200€ que vous citez comme référence.